Depuis le lancement de son projet, le SIVU Treffiagat-Le Guilvinec fait référence régulièrement à la Charte des Espaces côtiers bretons.

S'en prévaloir est une chose. Avoir signé ce document d'engagement fort porté par l'Etat (la Préfecture de région) et le Conseil régional de Bretagne en est une autre.

A ce jour, après consultation des services de la Région, il semble que les communes du Guilvinec et de Treffiagat n'ont pas poussé leur intention et leur intérêt pour une gestion moderne et précautionneuse du littoral  jusqu'à apposer leur signature respective au bas de cette charte, pas plus que la Communauté de Communes du Pays bigouden Sud qui a apporté un inconditionnel soutien au projet. Sur notre secteur, seule la commune de Combrit l'a fait.

Bretagne Vivante-SEPNB a signé cet engagement dès le 10 avril 2009 (la troisième structure à le faire par ordre chronologique...). Cela nous autorise et par là même le collectif Au Nom du Ster à proposer une analyse des éléments du projet dont nous disposons au regard des objectifs de cette Charte. La présence au sein du collectif d'un spécialiste professionnel des audits, Thierry Kernéïs, président de SLG (Sauvegarde du Littoral du Guilvince) nous permet de proposer un comparatif détaillé et argumenté.

D'où ressort une très notable non-conformité avec l'esprit de la Charte des espaces côtiers bretons! Une surprise?

Audit_T